Des azulejos du 15e siècle sont exposés sur le campus

  • Forum
  • Le 8 décembre 2014

 

On peut voir des azulejos datant de plus de cinq siècles au Carrefour des arts et des sciences du pavillon Lionel-Groulx à l'occasion d'une exposition thématique imaginée par Luis de Moura Sobral, professeur au Département d'histoire de l'art et d'études cinématographiques de l'Université de Montréal et titulaire de la Chaire sur la culture portugaise.

 

 

 

Les azulejos sont ces carreaux de faïence décorés de motifs colorés qui ornent les murs de jardins et de bâtiments au Portugal et au Brésil. La pièce la plus ancienne exposée dans L'art de l'azulejo : entre artisanat et culture savante, date de 1505 et a été prêtée par le Musée national de l'azulejo, de Lisbonne. Ce type d'azulejos «inaugure la décoration pariétale en céramique au Portugal, une tradition qui se poursuit jusqu'à nos jours et qui ne connut jamais d'interruption», comme on peut le lire sur le cartel explicatif.

Le visiteur est convié à pénétrer virtuellement dans un espace reproduisant l'intérieur tapissé de faïences de l'église Saint-Laurent de Almancil, dans le sud du Portugal. Sur le mur, des images de ce sanctuaire sont projetées. Elles proviennent d'un tournage effectué en 2011 au Portugal et au Brésil par M. de Moura Sobral en vue de la réalisation d'un documentaire intitulé Azulejos, une utopie céramique, présenté au Festival international du film sur l'art de cette année.

«Les azulejos sont une richesse artistique de la civilisation portugaise, mais ils n'échappent pas aux écueils qui menacent beaucoup d'éléments patrimoniaux : vols, vandalisme, vente sur le marché noir. C'est pourquoi il est important de les mettre en valeur», mentionne le professeur, qui arrive au terme de sa carrière universitaire, puisqu'il prend sa retraite le 1er janvier prochain. Son film a été primé par l'organisme portugais SOS Azulejos.

L'exposition se termine par la présentation d'artistes montréalais actuels qui ont repris l'idée de la céramique décorée de motifs figuratifs.

Mathieu-Robert Sauvé

 

Le Carrefour des arts et des sciences est situé au laboratoire Marius-Barbeau (locaux C-2081 et C-2083), 3150, rue Jean-Brillant. Entrée libre.