Quand les écrivains mettent en scène leur rapport à l’écriture

  • Forum
  • Le 10 octobre 2019

  • Mathieu-Robert Sauvé
Lise Gauvin

Lise Gauvin

Crédit : Annie Gaudreau

En 5 secondes

Lise Gauvin parle de son livre «Le roman comme atelier», qui présente huit écrivains qui ont imaginé des personnages en processus d’écriture.

Dans Le roman comme atelier, l’écrivaine et critique littéraire Lise Gauvin s’intéresse à des écrivains francophones qui ont mis en scène dans leurs œuvres des personnages qui s’interrogent sur l’acte d’écrire. «Ces “romanciers fictifs”, doubles plus ou moins avoués de leurs auteurs, jalonnent les récits à la manière d’une figure récurrente dont les modalités renvoient à autant de variations autour du personnage de l’écrivain et de l’image publique qui lui est attachée», écrit-elle dans l’introduction.

Patrick Chamoiseau, Assia Djebar, Réjean Ducharme, Maryse Condé, Alain Mabanckou, France Daigle, Dany Laferrière et Marie-Claire Blais sont les auteurs retenus par la professeure émérite du Département des littératures de langue française de l’Université de Montréal. «Le roman comme atelier renvoie à des textes qui sont des sortes de work in progress permettant au lecteur d’assister à l’élaboration du récit», explique Mme Gauvin à la caméra d’Entre guillemets. Son livre s’adresse «à tous ceux qui s’intéressent à la littérature, aux romans et à la réflexion sur la littérature».

Lise Gauvin, Le roman comme atelier, Paris, Karthala, 2019, 196 p.

À propos

  • L’émission Entre guillemets est réalisée par Savoir média en collaboration avec le Bureau des communications et des relations publiques de l’Université de Montréal.
  • Direction photo et montage: Sébastien Trahan
  • Prise de son: Serge Bouvier
  • Montage en ligne: Jean-François Robichaud
  • Animation graphique de l’introduction: Francis Gauthier
  • Journaliste et idéateur: Mathieu-Robert Sauvé
  • Responsable des contenus multiplateformes à Savoir média: Sophie Galipeau