Sylvie Makhzoum, la gardienne des données

Sylvie Makhzoum

Sylvie Makhzoum

Crédit : Amélie Philibert

En 5 secondes

Entrée chez TD Assurance en 2000 comme stagiaire, Sylvie Makhzoum était très loin de se douter que 19 ans plus tard elle y assumerait les fonctions de vice-présidente aux données et analytique.

Aujourd’hui, tout le monde s’arrache les experts en données et analytique avec la mise au point de nombreuses applications en intelligence artificielle. Mais ce n’était pas le cas lorsque Sylvie Makhzoum a choisi cette voie.

«À l’époque, les différentes industries ne comprenaient pas ce qu’on pouvait faire avec les données, se souvient-elle. La valeur des gens dotés d’un profil en mathématiques statistiques n’était pas reconnue sur le marché du travail et du reste, pendant mes études, tout le monde me conseillait d’opter plutôt pour l’actuariat parce que c’était plus payant. Mais j’ai choisi ce que j’aimais le plus.»

Tenir compte de ses goûts était d’ailleurs une valeur véhiculée par ses parents, qui ont quitté l’Égypte pour s’installer au Canada alors que la fillette avait 11 ans. «Mon père était un grand chirurgien au Caire et ma mère enseignait le français. L’éducation a toujours été une priorité pour eux, précise-t-elle. Mais ils ont aussi poussé leurs enfants à suivre leurs passions.»

Les mathématiques se sont rapidement imposées à Sylvie Makhzoum. Déjà, alors qu’elle était enfant, elle gardait ses devoirs de mathématiques pour la fin, «comme un dessert»!

Après avoir découvert avec grand intérêt le travail d’une actuaire dans une journée carrière au secondaire, elle a eu un coup de foudre pour la statistique à l’université. Elle n’a jamais regretté son choix. «J’aimais l’idée de pouvoir travailler dans divers milieux tels que Statistique Canada ou de grandes entreprises comme Amazon et Google, énumère-t-elle. J’avais envie de relever des défis. Finalement, j’ai pu en mener plusieurs à bien en restant chez TD Assurance.»

Toujours de nouveaux défis

Après avoir obtenu son baccalauréat en mathématiques, orientation Statistique, à l’Université de Montréal (2000), Sylvie Makhzoum est entrée comme stagiaire chez TD Assurance. Souhaitant faire une maîtrise, elle a retenu la suggestion de l’entreprise en choisissant l’option Pratique appliquée au domaine de l’assurance. TD Assurance l’a embauchée un an avant la fin de sa maîtrise en statistique (2002).

«J’étais la seule dans l’équipe à posséder une formation spécialisée en statistique, se rappelle-t-elle. Au début, je devais monter des modèles statistiques pour le marketing, par exemple afin de prédire la rétention des clients.»

Tranquillement, Sylvie Makhzoum a pu se constituer une équipe et s’attaquer à d’autres grands mandats. Comme celui d’harmoniser toutes les données de la compagnie. «Chaque division, que ce soit les opérations, le marketing ou les finances, produisait des données et des rapports, mais aucune n’avait les mêmes méthodes de calcul, illustre-t-elle. Mon équipe a analysé la production des données et formulé des recommandations comportant une façon précise d’obtenir les chiffres, puis de les gérer.»

Avoir des données de qualité est fondamental pour une entreprise dont le secteur d’activité est très règlementé. «C’est ce qui nous permet de prendre de bonnes décisions pour nos clients et de passer au travers des différents processus de vérification gouvernementaux», indique la statisticienne, qui est devenue la gardienne des données de TD Assurance partout au Canada.

Son équipe travaille sur la nouvelle plateforme de données de TD Assurance, qui devrait ensuite être utilisée par le Groupe Banque TD.

L’importance de l’équipe

Honorée par la Faculté des arts et des sciences en 2013 pour sa contribution exemplaire à l’avancement de la société, Sylvie Makhzoum dirige aujourd’hui, à 41 ans, plus de 100 personnes, dont 25 en statistique, réparties entre Montréal et Toronto. Et le bureau de la vice-présidente est situé au cœur de son équipe, dans une aire ouverte. «Quand j’avais un bureau fermé et que je passais beaucoup de temps en réunion, les membres de mon équipe ne me voyaient pas souvent, raconte-t-elle. Maintenant que nous sommes assis dans une aire ouverte, tout le monde se dit bonjour, on a du plaisir, on s’entraide et cela contribue énormément à développer le travail d’équipe et le sentiment d’appartenance.»

Cet esprit d’équipe est d’ailleurs l’un des éléments importants qui ont motivé Sylvie Makhzoum à rester chez TD Assurance. «Cela m’aide aussi à recruter et à retenir les jeunes parmi nous, un grand défi alors que la concurrence est féroce entre les différents secteurs d’activité pour attirer les diplômés en mathématiques.»

Elle peut également compter sur un environnement de travail flexible et ouvert pour séduire les jeunes et garder les troupes motivées. «J’ai deux filles, âgées de cinq et neuf ans, et, pour chacune d’elle, je suis partie en congé de maternité un an, souligne-t-elle. Ces absences n’ont pas ralenti ma carrière et j’ai obtenu mon poste de vice-présidente huit mois après être revenue de mon dernier congé de maternité.»

À voir l’étincelle dans ses yeux lorsqu’elle parle de son travail, on comprend que Sylvie Makhzoum est toujours animée par la passion de ses débuts. D’ailleurs, elle n’hésite pas à la partager dans les écoles secondaires, les cégeps et les universités. «J’aime aller parler aux jeunes, ces échanges ont une réelle valeur, dit-elle. Après tout, c’est l’actuaire présente à la journée carrière de mon école secondaire qui a fait que j’ai choisi les mathématiques à l’université. Tant mieux si je peux à mon tour inspirer quelques jeunes et les aider à trouver leur voie.»