Un nouveau centre de simulation pour former les infirmières praticiennes spécialisées

Les étudiants qui poursuivent une formation de deuxième cycle dans le programme d’infirmières praticiennes spécialisées bénéficient maintenant de nouveaux laboratoires à la fine pointe de la technologie.

Les étudiants qui poursuivent une formation de deuxième cycle dans le programme d’infirmières praticiennes spécialisées bénéficient maintenant de nouveaux laboratoires à la fine pointe de la technologie.

Crédit : Maxime Lemieux

En 5 secondes

La Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal a officiellement inauguré son nouveau centre de simulation du pavillon Guy-Joron au campus de l'UdeM à Laval.

Les étudiants qui poursuivent une formation de deuxième cycle dans le programme d’infirmières praticiennes spécialisées bénéficient maintenant de nouveaux laboratoires à la fine pointe de la technologie alors que le nouveau centre de simulation de la Faculté des sciences infirmières a été inauguré au campus de Laval. Accompagné de la doyenne de la faculté, Francine Ducharme, le recteur de l’Université de Montréal, Guy Breton, a fièrement accueilli les différents partenaires du milieu dans les nouveaux locaux du campus de Laval.

Alors qu’un projet de loi est à l’étude à Québec pour octroyer plus de pouvoirs aux infirmières praticiennes spécialisées (IPS), l’UdeM s’est vu octroyer une importante subvention de 3,5 M$ par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur pour l’aménagement et la mise en place de nouveaux laboratoires d’enseignement dédiés principalement à la formation des IPS.

«Ce centre permet à l’Université de Montréal d’offrir des lieux uniques d’apprentissage à nos étudiants et étudiantes. Ce sont non seulement tous les futurs infirmiers et infirmières qui bénéficieront de ce nouveau centre, mais également l’ensemble de la population du Québec par l’amélioration de la formation. Il s’agit d’une excellente nouvelle et d’un avancement significatif pour le milieu de la santé au Québec», a affirmé la ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. 

«La santé et l’éducation sont deux grandes priorités de notre gouvernement et c’est une fierté de pouvoir offrir à tous les étudiants, les enseignants et les formateurs un environnement d’apprentissage moderne, attrayant et à la fine pointe de la technologie. Ce nouveau centre de simulation est un bel ajout pour le réseau de l’enseignement supérieur», a déclaré Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

La Faculté des sciences infirmières de l’UdeM est la première faculté canadienne de sciences infirmières à avoir reçu l’agrément du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada pour son programme en simulation clinique. «Ces nouveaux laboratoires permettront une fois de plus à notre faculté de se démarquer et d’être à l’avant-garde en matière de simulation clinique en formation infirmière au Canada et à l’international. Nous formons d’ailleurs déjà le plus grand nombre d’infirmières praticiennes spécialisées au Québec», a souligné Francine Ducharme.

Ce nouveau centre de simulation offre un environnement d’apprentissage d’immersion au cœur de scénarios que les infirmières vivent tous les jours dans les milieux où elles sont appelées à travailler. Que ce soit un suivi de femme enceinte, un accouchement, un suivi d’un patient recevant des soins en santé mentale, la prestation de soins de première ligne ou une consultation dans un contexte de groupe de médecine familiale, ce sont là des exemples de simulations effectuées dans les laboratoires avec l’aide de mannequins à haut réalisme ou avec des comédiens jouant le rôle de patients.

«Notre université a le mandat d’offrir un environnement d’apprentissage qui répond le plus possible aux meilleures pratiques d’aujourd’hui. Ce nouveau centre de simulation est un exemple de ce que nous pouvons faire de plus poussé dans le domaine. Je suis très fier de voir que des laboratoires de classe mondiale sont maintenant à la portée des infirmières praticiennes spécialisées en formation chez nous. L’UdeM a été une pionnière dans la formation des IPS au Québec et ces nouveaux lieux nous permettront de demeurer à l’avant-garde dans ce domaine de formation en pleine croissance, au bénéfice de nos étudiantes et de leurs futurs patients», a conclu le recteur, Guy Breton.

  • Un étudiant en compagnie d'un mannequin à haut réalisme.

    Un étudiant en compagnie d'un mannequin à haut réalisme.

    Crédit : Maryse Boyce
  • Une étudiante en compagnie d'un mannequin à haut réalisme.

    Une étudiante en compagnie d'un mannequin à haut réalisme.

    Crédit : Maryse Boyce
  • Les locaux du nouveau centre de simulation sont situés au  pavillon Guy-Joron au campus de l'UdeM à Laval.

    Les locaux du nouveau centre de simulation sont situés au pavillon Guy-Joron au campus de l'UdeM à Laval.

    Crédit : Maxime Lemieux
  • Une étudiante en compagnie d'un mannequin à haut réalisme.

    Une étudiante en compagnie d'un mannequin à haut réalisme.

    Crédit : Maxime Lemieux
  • De gauche à droite : Guy Breton, Eric Filteau, Louise –Andrée Brien, Francine Ducharme, Jean Charest, Louise Béliveau, Haj Mohammed Abbad

    De gauche à droite : Guy Breton, Eric Filteau, Louise –Andrée Brien, Francine Ducharme, Jean Charest, Louise Béliveau, Haj Mohammed Abbad.

    Crédit : Maryse Boyce
  • Des étudiants de la Faculté des sciences infirmières.

    Des étudiants de la Faculté des sciences infirmières.

    Crédit : Maryse Boyce

Relations avec les médias