Une décennie en 10 réalisations

Le campus MIL

Le campus MIL

Crédit : Stéphane Groleau

En 5 secondes

Le recteur Guy Breton, dont le second mandat a pris fin en mai, a fait de l’UdeM une agente de changement à grande échelle, aujourd’hui en position de force pour entreprendre la nouvelle décennie.

Un campus pour demain

Avec le campus MIL et son complexe des sciences, l’Université s’est dotée d’un environnement de formation et de recherche de stature internationale. Elle s’est ainsi offert une plateforme de développement pour la prochaine décennie et a participé très activement à la création d’un nouveau quartier au cœur de Montréal.

L’UdeM, une citoyenne engagée

Crédit : Frédérique Ménard Aubin

L’Université a multiplié les projets menés dans la communauté montréalaise, ce qui a permis aux membres du corps enseignant de mettre leur expertise au service des gens et de fournir d’extraordinaires occasions d’apprentissage à leurs étudiantes et étudiants.

Le bien-être collectif commence par la santé publique

En ouvrant en 2013 son école de santé publique, l’UdeM a créé sa première faculté en 40 ans d’histoire. Elle a aussi pourvu le Québec du plus important regroupement de chercheurs et chercheuses du monde francophone dans le domaine.

Le berceau de l’intelligence artificielle

L’aventure a commencé dans le laboratoire du professeur Yoshua Bengio sur le campus de la montagne. Après avoir obtenu une subvention fédérale de 93,6 M$, la plus importante de son histoire, l’Université a accompagné de près la mise en place d’un écosystème de l’intelligence artificielle au Québec.

À la défense des universités

Crédit : Benjamin Seropian

«Assurer une communication fluide et transparente avec le public fait maintenant partie de la fonction de tout leader», écrit Guy Breton dans Les carnets du recteur, parus en 2019 aux Presses de l’Université de Montréal.

M. Breton a montré la voie avec ses nombreuses interventions médiatiques et par la publication de plus de 200 textes d’opinion sur son blogue et dans les journaux.

Un chef de file dans la francophonie

L’UdeM a fait de son identité francophone une véritable force de rayonnement. Notamment par la création du G3, qui réunit autour de la grande université montréalaise l’Université de Genève et l’Université libre de Bruxelles.

Un soutien philanthropique record

La campagne Campus Montréal a permis d’amasser 601 M$, bien au-delà de l’objectif de 500 M$. Un résultat historique pour HEC Montréal, Polytechnique Montréal et l’UdeM et une collecte record dans le monde universitaire francophone.

Une porte grande ouverte sur le monde

Les étudiants et étudiantes de l’UdeM n’ont jamais eu autant d’occasions d’élargir leurs horizons. Grâce à une entente historique avec l’organisme Mitacs, l’Université leur offre 600 bourses de recherche de 6000 $ chacune pour enrichir leur formation dans une université étrangère.

Un terrain d’intégration à la société québécoise

L’accompagnement des professionnels qui ont été formés à l’étranger et qui souhaitent travailler au Québec a été renforcé au fil des ans. En plus des séances d’accueil et de réseautage, 11 programmes d’actualisation des compétences sont offerts dans autant de disciplines.

Les diplômés, ces inestimables alliés

Une nouvelle équipe leur est spécialement consacrée, des réseaux ont été fondés dans une dizaine de pays: l’engagement de l’UdeM envers ses diplômés n’a jamais été aussi grand. L’Université a profité de la mise à jour de sa charte, qui n’avait pas été revue depuis 1967, pour assurer une plus grande présence de ses anciennes et anciens dans ses instances.