Un régime alimentaire sain pour éloigner la maladie d’Alzheimer

Le «Guide alimentaire pour un cerveau en santé» se distingue par l’importance qu’il accorde aux aliments suivants: les petits fruits, les noix de Grenoble et les poissons gras, les légumes crucifères et verts feuillus.

Le «Guide alimentaire pour un cerveau en santé» se distingue par l’importance qu’il accorde aux aliments suivants: les petits fruits, les noix de Grenoble et les poissons gras, les légumes crucifères et verts feuillus.

Crédit : Getty

En 5 secondes

À l’occasion du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer, l’experte en nutrition, cognition et vieillissement Guylaine Ferland nous présente le «Guide alimentaire pour un cerveau en santé».

Guylaine Ferland

Guylaine Ferland

Crédit : Courtoisie

Des changements tout simples dans notre régime alimentaire peuvent avoir des effets considérables sur la santé de notre cerveau. C’est prouvé: ce qui est bon pour le corps l’est aussi pour la matière grise!

Fruit du travail de l’Équipe 5 (alimentation, exercice et mode de vie) du Consortium canadien en neurodégénérescence associée au vieillissement, le Guide alimentaire pour un cerveau en santé s’appuie sur des données probantes qui portent spécifiquement sur la cognition au grand âge.

«Des études ont démontré qu’un régime alimentaire sain favorise une meilleure mémoire, une plus grande vitesse de raisonnement et une amélioration des fonctions cérébrales globales, réduisant ainsi le risque de maladie d’Alzheimer et d’autres démences», affirme Guylaine Ferland, professeure au Département de nutrition de l’Université de Montréal, responsable de l’Équipe 5 et codirectrice de l’outil, paru en avril 2023.

Bien qu’il se compare au Guide alimentaire canadien ainsi qu’aux régimes alimentaires recommandés pour traiter des affections telles que les maladies cardiaques, le diabète, le cholestérol élevé et l’hypertension, le Guide alimentaire pour un cerveau en santé se distingue par l’importance qu’il accorde aux aliments suivants:

  • les petits fruits (frais ou congelés), sources de polyphénols; 
  • les noix de Grenoble et les poissons gras (saumon, truite, sardines), sources d'oméga-3 végétal;
  • les légumes crucifères et verts feuillus (laitue, épinards, mesclun, brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles, chou frisé), sources de vitamine K. 

Voici d’autres trucs et conseils qu'on peut y trouver pour un cerveau en santé:

  • varier les aliments et opter pour la couleur;
  • choisir des grains entiers (avoine, riz brun, quinoa, boulgour, orge) plutôt que des grains raffinés (riz blanc, pâtes blanches, pain blanc);
  • consommer des produits laitiers faibles en gras; privilégier l’huile d’olive extra-vierge pour la cuisson et dans les vinaigrettes;
  • ajouter des légumineuses aux soupes, ragoûts, salades et mets sautés;
  • limiter la consommation de viande rouge et de charcuterie ainsi que les aliments riches en sucres et sel ajoutés.

Aucune révolution en vue dans notre assiette, donc. Juste de petits gestes à adopter pour apporter à notre cerveau tous les nutriments dont il a besoin pour fonctionner à plein régime!

Téléchargez le Guide alimentaire pour un cerveau en santé et découvrez des recettes issues de différentes traditions culturelles.

Sur le même sujet

Alzheimer nutrition cerveau