Journalisme: l’agence virtuelle Presse21.com voit le jour à l'UdeM

  • Forum
  • Le 11 mai 2020

  • Martin LaSalle
Les étudiants de l'UdeM termineront leur session de façon intensive en publiant leurs textes, reportages audios et vidéos et autres communications sur le site de l’agence.

Les étudiants de l'UdeM termineront leur session de façon intensive en publiant leurs textes, reportages audios et vidéos et autres communications sur le site de l’agence.

Crédit : Getty

En 5 secondes

Ne pouvant effectuer leur stage dans des médias, les finissants du DESS en journalisme de l’UdeM lancent leur propre agence de presse virtuelle, sous la houlette du professeur Alain Saulnier.

À l’heure où l’information vérifiée et de qualité revêt une importance vitale, le confinement soulève un paradoxe pour la quinzaine de finissants et finissantes du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en journalisme de l’Université de Montréal: aucun média ne peut les accueillir dans le cadre d’un stage, comme c’est la coutume depuis le lancement du programme, en 2012.

Pour pallier la situation, ils ont décidé de créer l’agence virtuelle Presse21.com. Réalisé sous la direction du professeur invité du Département de communication de l’UdeM Alain Saulnier, ce projet novateur est entièrement consacré à la couverture médiatique de la crise sanitaire de la COVID-19.

Formés notamment par Agnès Gruda et Laura-Julie Perreault, de La Presse+, de même que par Alain Saulnier, ces étudiants et étudiantes termineront leur session de façon intensive en publiant leurs textes, reportages audios et vidéos et autres communications du 29 avril au 30 juin sur le site de l’agence. 

Une variété de sujets… offerts aux médias!

Alain Saulnier

Crédit : CÉRIUM

Habituellement, les stages dans une entreprise de presse permettent à l’effectif du DESS en journalisme de se confronter à la réalité du terrain. Par les années passées, les stagiaires ont pu faire leurs preuves au Devoir, à La Presse+, à Radio-Canada et même à l’Agence France-Presse, à Libération et au magazine Madame Figaro.

Les finissants et finissantes de cette année vivront une expérience de pigistes bien différente.

«Nous avons des étudiants de Belgique, de France, de Roumanie et bien sûr du Québec, dit Alain Saulnier. La diversité de leur provenance enrichira notre regard sur la façon dont la pandémie est vécue, ici comme ailleurs.»

L’un d’eux effectuera ses reportages de Lyon, où jusqu’à maintenant il est interdit de sortir à plus de cinq kilomètres de chez soi. «Nous lui avons recommandé de parler aux personnes qui ont des permissions pour se déplacer plus loin et de leur demander de tourner pour lui des images dont il pourra se servir par la suite», illustre celui qui jusqu’en 2012 était directeur général de l’information à Radio-Canada.

Pour accentuer le réalisme de l’expérience, la variété de sujets et de formats des travaux des finissants et finissantes seront offerts à la pige aux médias intéressés. 

«L’agence Presse21.com propose à ses lecteurs la qualité, la rigueur et le professionnalisme qui ont été exigés des étudiants et étudiantes du programme», assure M. Saulnier.

Outre le site Web, il est possible de suivre les activités de l’agence Presse21.com sur Twitter

Un projet pour le 21e siècle!

Né de l’idée d’offrir une vitrine d’images témoignant du 21e siècle ‒ et pour servir de magazine virtuel où les étudiants et étudiantes du cours Atelier salle de presse peuvent déposer leurs travaux ‒, le site Presse21.com a été créé en 2013 à l’initiative d’Alain Saulnier.

Il est dirigé par Michaël Monnier, chargé de cours au DESS en journalisme de l’UdeM et photojournaliste indépendant.

Lorsque la crise de la COVID-19 a éclaté, la transformation de l'interface en agence de presse s’est rapidement imposée.

«Michaël Monnier a accompli beaucoup de travail pour mettre en place le nouveau site, tandis que Guy Angrignon, le superviseur de stage, s’est occupé de l’encadrement du travail que les étudiants et étudiantes réaliseront au cours des huit semaines au sein de l’agence», explique le directeur par intérim du DESS.

Celui-ci ne sait pas encore si l’agence virtuelle Presse21.com a un avenir devant elle. Mais il est très possible que la plateforme soit requise pour la prochaine cohorte, à l’hiver 2021.

Un fait demeure toutefois certain: «La situation des médias est grave et la pandémie actuelle montre qu’on ne peut se contenter des points de presse pour bien informer la population, conclut Alain Saulnier. Les médias jouent un rôle fondamental dans nos démocraties et, quoi qu’on en dise, on aura toujours besoin des journalistes.»