Le cannabis, une substance à découvrir

  • Forum
  • Le 11 février 2021

  • Mathieu-Robert Sauvé

En 5 secondes

Jean-Sébastien Fallu présente le livre «Cannabis», qu'il a dirigé avec Serge Brochu et Marilou Pelletier.

Les files d’attente devant les succursales de la Société québécoise du cannabis demeurées ouvertes en période de confinement sont devenues familières. On oublie presque que le cannabis, considéré comme un produit essentiel par le gouvernement en temps de pandémie, est légal depuis à peine plus de deux ans au Canada. C’est en octobre 2018 que le gouvernement fédéral a autorisé la vente de ce produit par des succursales autorisées. Mais que sait-on vraiment de cette substance – de ses effets physiques, psychologiques, sociaux; de son histoire et des idéologies qui l'accompagnent, de la prohibition à la légalisation; de sa composition et de ses produits dérivés; des lois encadrant sa consommation; des interventions en matière de prévention et des traitements liés aux aspects plus négatifs de son usage? Ce sont les questions que se sont posées les experts de l’Université de Montréal Jean-Sébastien Fallu (École de psychoéducation), Serge Brochu et Marilou Pelletier (École de criminologie), qui ont réuni 25 auteurs de différents horizons autour de ce thème. Ils ont publié aux Presses de l’Université de Montréal Cannabis.

En leur nom, Jean-Sébastien Fallu répond à nos questions.

Quelle est la pertinence de ce livre?

Il y avait certainement tout d’abord une question de timing. L’intérêt du public pour le cannabis est dans l’air. Nous avons pensé qu’un livre bien vulgarisé sur les différents aspects du cannabis devait être écrit par les meilleurs spécialistes de l’heure au Québec et au Canada. Nous avons traité le sujet selon une approche interdisciplinaire. La médecine, la pharmacologie, la santé publique, la politique, la sociologie et l’histoire de la plante sont abordées.

Les auteurs présentent d’abord les enjeux politiques et sociologiques liés à la commercialisation du produit; ils cherchent ensuite à faire comprendre comment le cannabis agit sur le système nerveux, les fonctions cognitives et la santé mentale; la troisième partie se concentre sur l’intervention psychosociale.

C’est un ouvrage collectif; y a-t-il un fil conducteur d’un chapitre à l’autre?

Si je devais résumer notre position éditoriale commune, je dirais que nous nous entendons sur le fait que la légalisation de cette drogue était la meilleure chose à faire. Les mesures prohibitionnistes, qui ont été en place pendant un siècle, n’ont pas atteint leurs objectifs et ont produit plusieurs dommages collatéraux. Soit dit en passant, je crois que de multiples juridictions adopteront des mesures de légalisation comme l’a fait le Canada et même que d’autres drogues seront éventuellement décriminalisées dans plusieurs pays d’Occident.

Comme nous l’expliquons dans la conclusion de l’ouvrage, la légalisation entraîne de nouveaux défis et il faut s’assurer que la science est entendue dans le débat. Nous nous trouvons à un moment historique en ce qui concerne les politiques en matière de drogues, et le Canada constitue un laboratoire unique pour en observer les effets sur les usages ainsi que les méfaits. Il faudra analyser non seulement les préjudices et bienfaits du cannabis, mais aussi les décisions politiques. Au Canada, l’application de la règlementation fédérale ne s’est pas faite de façon uniforme. C’est une histoire à suivre.

Quel lectorat souhaitez-vous joindre?

D’abord les étudiants et étudiantes en criminologie, en psychoéducation et en sciences sociales en général. Mais nous espérons aussi joindre les personnes qui sont engagées dans le traitement des toxicomanies et dépendances. Je sais, pour avoir donné des conférences devant des intervenants en santé mentale, que ce milieu est avide de connaissances à jour dans le domaine. En outre, tous ceux et celles qui participent à l’élaboration des politiques publiques seront intéressés par notre livre. Moi-même, qui croyais en connaître pas mal sur le sujet, j’ai appris certaines choses sur l’aspect sociohistorique du cannabis, notamment.

 

 

Serge Brochu, Jean-Sébastien Fallu et Marilou Pelletier (dir.), Cannabis, Les Presses de l’Université de Montréal, 2019, 180 p., 29,95 $ (version électronique: 20,99 $).