Amorce de la troisième phase des travaux et excavation des galeries

Crédit : REM/NouvLR

En 5 secondes

L’excavation du puits de la station Édouard-Montpetit atteint maintenant 58 m et sera bientôt terminée. La phase 3 des travaux débutera sous peu et se poursuivra jusqu’à l’hiver 2020.

L’excavation du puits de la station Édouard-Montpetit arrive à son terme avec près de 60 m de profondeur. Cette deuxième étape des travaux commencée il y a un an a permis d’atteindre la profondeur requise pour entamer l’excavation des galeries horizontales.

L’objectif de cette troisième phase de travaux, qui s’échelonneront jusqu’à l’hiver 2020, est de procéder à l’excavation horizontale des galeries (mezzanine, tunnel de ventilation, quais) afin de rejoindre le tunnel sous le mont Royal, dans lequel circuleront les trains du Réseau express métropolitain (REM).

Microdynamitages

Crédit : REM/NouvLR

L’excavation des galeries horizontales est caractérisée par des microdynamitages de tunnels (horizontaux). La durée de ce type de dynamitages est plus longue (de six à huit secondes) et la vibration ressentie est plus importante, bien qu’il n’y ait aucun changement dans la puissance de charge. Le bruit et les vibrations des microdynamitages sont plus perceptibles en raison de la longueur des dynamitages, de la résonance provoquée par la profondeur du puits, du déplacement d’air plus grand et du changement dans l’emplacement de l’équipement.

Les quatre fenêtres potentielles de microdynamitage restent les mêmes, à savoir de 11 h à 11 h 15, de 15 h 30 à 16 h, de 19 h à 19 h 30 et de 21 h à 21 h 30. Les équipes à l’œuvre prévoient de deux à trois microdynamitages par jour.

Mesures d’atténuation

Les mesures de surveillance et le programme de suivi jour et nuit mis en œuvre lors de la deuxième phase des travaux restent en vigueur pour l’excavation des galeries. La présence des stations de mesure du bruit et de la qualité de l’air de même que les sismographes installés autour du chantier permettent de veiller au respect des normes de qualité, de santé et de sécurité auxquelles le projet doit se conformer.

Le nombre de camions restera le même, soit environ deux camions par heure. Les heures d’interdiction de circulation des camions lourds seront maintenues, soit de 7 h 30 à 8 h et de 15 h à 15 h 20 en face de l’école primaire.

Fin de l’interdiction de circuler

L’interdiction de circuler autour du chantier durant les dynamitages est maintenant levée, en raison de la profondeur de l’excavation.

Atteinte du seuil souterrain de 58 m de profondeur

Photo du chantier du REM, station Édouard-Montpetit, 6 septembre 2019

Crédit : REM/NouvLR

Depuis la période estivale, des microdynamitages de puits (verticaux, courts) et des microdynamitages de tunnels (horizontaux, longs) se produisent en alternance en vue de finaliser le puits principal, qui atteint maintenant 58 m de profondeur. À partir de la fin du mois de septembre, seuls des microdynamitages horizontaux seront effectués. Chaque microdynamitage est contrôlé et s’exerce sur de petites sections de roc afin de faciliter l’excavation et de réduire au maximum les effets de cette opération.

Ces imposants travaux permettront d’atteindre 70 m de profond, soit l’équivalent de 20 étages, et d’installer des ascenseurs permettant de transporter près de 5000 personnes à l’heure. La station Édouard-Montpetit deviendra la deuxième en Amérique du Nord pour la profondeur (70 m), après Washington Park à Portland, aux États-Unis (79 m).

Informations additionnelles sur le REM

  • L’équipe du REM sera présente dans le hall d’entrée du pavillon Marie-Victorin le 12 septembre, de 11 h 30 à 13 h 30, pour répondre aux questions sur les travaux.
  • Pour suivre l’évolution du chantier en images: https://rem.info/fr/albums/centre-ville.
  • Pour accéder à la documentation présentée dans les comités de bon voisinage du chantier: https://rem.info/fr/evenements.
  • Site Web du REM: rem.info/.