Participation record au concours de vulgarisation «Ma thèse en 180 secondes»

  • Forum
  • Le 3 mai 2021

  • Mathieu-Robert Sauvé

En 5 secondes

Les gagnants du concours «Ma thèse en 180 secondes» et de sa version anglaise «Three Minute Thesis» sont maintenant connus. Trente-deux personnes ont pris part à la compétition de 2021, un record.

Thomas Milan

Thomas Milan représentera l’Université de Montréal à la finale québécoise du concours Ma thèse en 180 secondes, qui aura lieu en ligne le 15 juin sous la gouverne de l’Acfas. La prestation de ce doctorant en biologie moléculaire à l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'UdeM et fondateur du projet Sciences à la carte a été doublement primée, puisqu’elle a obtenu le premier prix du jury (500 $), auquel s’est ajouté le prix du public (250 $) à la suite du vote tenu auprès du millier de spectateurs en ligne. Sa présentation s’intitulait «Cancer du sang: quand les gènes s’emmêlent».

La seconde place (250 $) est revenue à Roxanne Sicotte, doctorante à la Faculté de médecine, pour son exposé sur les épisodes psychotiques qui mènent au suicide chez les jeunes.

Stefanie Valbon Garcia

La gagnante du volet anglais du concours, doté d’une bourse de 500 $, qui représentera l’UdeM au concours provincial en novembre prochain, est Stefanie Valbon Garcia, du Département de microbiologie, infectiologie et immunologie. Christopher Noël, doctorant au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques, a remporté le second prix (250 $). Il s’intéresse à la violence dans les jeux vidéos.

Pas moins de 36 étudiantes et étudiants de l’Université de Montréal avaient annoncé leur intention de présenter en direct leur projet d’études des cycles supérieurs le 29 avril dans le cadre du concours «maison» de Ma thèse en 180 secondes et de sa version en langue anglaise, Three Minute Thesis. Compte tenu des quatre désistements de dernière minute, ce sont 32 participantes et participants, dont les deux tiers dans la catégorie de langue française, qui ont pris part à l’exercice. «C’est un record», commente l’organisateur de l’activité, Clément Arsenault, vice-recteur associé aux études supérieures et postdoctorales. L’an dernier, 16 personnes avaient participé à l’épreuve; la version anglaise avait été reportée en raison de la pandémie.

Cette année, un grand nombre de présentations portaient sur des thèmes liés à la santé et à la médecine. Comme par le passé, une majorité de femmes avaient relevé le défi de résumer leur expertise en 180 secondes.

Sous la présidence de Louise Demers, vice-rectrice associée aux études supérieures et postdoctorales, le jury était constitué de Lyne Da Sylva, professeure à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Francis Beaudry, professeur à la Faculté de médecine vétérinaire, Luc Arsenault, metteur en scène et formateur aux Études supérieures et postdoctorales, et Mathieu-Robert Sauvé, communicateur scientifique et chercheur en communication.

Pour visionner toutes les prestations des étudiants de l'UdeM cliquez ici.