Une coordonnatrice pour animer le campus MIL

Un comité de travail a été formé afin de réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour dynamiser la vie sur le campus d’Outremont et organiser des activités.

Un comité de travail a été formé afin de réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour dynamiser la vie sur le campus d’Outremont et organiser des activités.

Crédit : Frédérique Ménard Aubin

En 5 secondes

Le nouveau campus MIL est depuis quelque temps le théâtre de nombreuses activités. Et ça ne fait que commencer!

Le campus MIL de l’Université de Montréal commence à prendre vie avec le Complexe des sciences, qui accueille depuis la rentrée les étudiants et étudiantes des départements de chimie, physique, géographie et sciences biologiques. Toutefois, amener des gens dans l’immeuble ne crée pas automatiquement un milieu de vie animé.

«Nous voulons stimuler la vie sur le campus MIL, d’autant plus que, sur la montagne, la communauté universitaire est habituée à une grande offre de services et d’activités à proximité, notamment au CEPSUM pour faire du sport», indique Houari Sahraoui, vice-doyen à la planification et aux infrastructures à la Faculté des arts et des sciences de l’UdeM.

Un comité de travail a donc été formé afin de réfléchir sur les stratégies à mettre en place pour dynamiser la vie sur le campus d’Outremont et organiser des activités qui pourront aussi attirer des membres de la communauté de l’UdeM basée sur le mont Royal.

«C’est ainsi qu’est venue l’idée d’embaucher une personne qui pourrait offrir une forme de guichet unique pour faciliter l’organisation d’activités en faisant les liens entre les différents services concernés à l’UdeM», explique Houari Sahraoui. C’est à Carine Thouveny, qui travaillait depuis quelques mois dans le secteur des relations avec les diplômés, qu’on a confié le rôle clé de coordonnatrice à l’animation au campus MIL.

L’université comme milieu de vie

L’ouverture du campus MIL est aussi une occasion pour l’Université de se redéfinir. «Nous avons une nouvelle infrastructure impressionnante au cœur de la ville et il faut maintenant en tirer profit, affirme M. Sahraoui. Nous souhaitons créer une expérience étudiante enrichissante au-delà des cours, un milieu de vie sain et organiser des activités intéressantes pour les résidants du voisinage.»

La programmation pourrait être variée, allant d’activités de vulgarisation scientifique dans les écoles à des expositions culturelles à la bibliothèque en passant par des activités sportives ou d’expression artistique, ou encore des prestations musicales pour mettre en valeur l’acoustique de l’amphithéâtre. Sans oublier les célébrations de différents anniversaires.

«Il y a un monde de possibilités et il faudra faire des choix conciliables avec le fonctionnement normal du campus, mentionne le vice-doyen. On ira petit à petit, en commençant par des activités scientifiques et des conférences pour faire rayonner l’Université et permettre à nos étudiants et étudiantes de rencontrer des sommités dans leur domaine de recherche.»

L’UdeM souhaite d’ailleurs donner un coup de pouce financier pour la location de salles et d’équipements aux organisateurs d’activités au bénéfice de la population étudiante de l’UdeM.

L’un des grands défis de la coordonnatrice à l’animation sera de mettre sur pied un système de gestion de toutes ces activités et de les faire connaître.

«Il faudra que les gens de la communauté universitaire et des quartiers environnants sachent que ces activités ont lieu, dit Houari Sahraoui. Nous lançons aussi un appel aux suggestions. Nous souhaitons que les gens imaginent à quoi pourrait ressembler une journée typique dans la vie des étudiants, des professeurs et du personnel administratif pour proposer des activités. En travaillant ensemble, nous arriverons à créer un milieu de vie dynamique et intéressant sur le campus MIL.»

Un campus déjà très animé

Avant même l’inauguration du Complexe des sciences, en septembre dernier, le campus MIL a été le théâtre de nombreuses activités qui ont connu un franc succès auprès de la population montréalaise. Retour sur quelques-unes d’entre elles menées en marge de l’ouverture officielle.

50e anniversaire des premiers pas sur la Lune
Le dimanche 21 juillet, plusieurs activités ont été organisées au campus MIL et à la bibliothèque du Complexe des sciences pour souligner le 50e anniversaire des premiers pas sur la Lune. Par exemple, les visiteurs ont pu, grâce à la réalité virtuelle, descendre sur la Lune avec Neil Armstrong.

Le MIL en fête
La naissance du quartier MIL a été soulignée le samedi 21 septembre au cours d’une grande fête. Pour l’occasion, une visite du Complexe des sciences a été organisée, en plus d’une foule d’autres activités, dont une chasse au trésor et des prestations musicales.

Le MIL en lumière
Des fresques animées réalisées par des étudiants et étudiantes de la Faculté de l’aménagement de l’UdeM supervisés par des membres de Moment Factory ont été projetées sur le Complexe des sciences lors de la semaine d’inauguration du campus.