Le CIRCA fera de la recherche interdisciplinaire en neurosciences

  • Forum
  • Le 4 mai 2020

  • Mathieu-Robert Sauvé
Le Centre interdisciplinaire de recherche sur le cerveau et l’apprentissage (CIRCA) est né!

Le Centre interdisciplinaire de recherche sur le cerveau et l’apprentissage (CIRCA) est né!

Crédit : Getty

En 5 secondes

Le CIRCA, où seront menés des travaux en recherche clinique et fondamentale, regroupe une soixantaine de chercheurs de l’UdeM autour des neurosciences.

Le Centre interdisciplinaire de recherche sur le cerveau et l’apprentissage (CIRCA) est né! Son directeur fondateur, Christian Casanova, professeur à l’École d’optométrie de l’Université de Montréal, en a eu la confirmation à la fin de l’année 2019 par une lettre officielle du Fonds de recherche du Québec ‒ Santé (FRQS). «Nous sommes très contents, car ce centre a un grand défi devant lui : développer la recherche interdisciplinaire en neurosciences dans le milieu de l’enseignement», indique ce chercheur de carrière, qui dirige les travaux de quatre doctorants et deux postdoctorants en plus d’occuper le poste de directeur de l’École d’optométrie. Il mène des recherches en neurosciences de la vision depuis plus de 30 ans.

Le FRQS et l’UdeM accordent au CIRCA une subvention de 1,4 M$ sur quatre ans, somme à laquelle il faut ajouter un million supplémentaire provenant des partenaires privés.

Déjà, 61 chercheurs de 17 unités (dont médecine, médecine vétérinaire, médecine dentaire, psychologie, psychiatrie et addictologie, sciences de l’éducation, criminologie, optométrie, histoire de l’art et études cinématographiques) ont dit souhaiter se regrouper sous la nouvelle bannière. «Pour bien comprendre des problèmes comme le trouble de déficit d’attention, l’anxiété et d’autres maladies liées au cerveau et au système nerveux, nous devons réfléchir autrement qu’en silo; notre groupe favorisera les échanges entre les disciplines», commente le professeur Casanova.

L’endroit rêvé

Christian Casanova

Crédit : Amélie Philibert

La diversité des expertises des chercheurs de l’Université de Montréal place celle-ci «dans une position unique pour aborder les sciences du cerveau et de l’apprentissage de la naissance à la vieillesse, et ce, au niveau de la cellule, des systèmes cérébraux et de l’individu», peut-on lire dans la description du projet soumis à l’organisme subventionnaire.

En plus de la recherche fondamentale qui y est effectuée dans de multiples laboratoires, l’université montréalaise offre des services professionnels à la communauté dans plusieurs cliniques communautaires: audiologie et orthophonie, vision, psychologie, soins dentaires, kinésiologie, pédagogie et santé (L’extension) et médecine vétérinaire. Celles-ci sont de «formidables laboratoires humains» qui seront mis à contribution dans le cadre de projets de recherche appliquée.

La présence de chercheurs extérieurs aux neurosciences (par exemple en sciences de l’éducation et en psychoéducation) permettra au Centre de «développer les synergies et la recherche interdisciplinaire sur le cerveau et l’apprentissage».

Quatre axes

En plus des mécanismes normaux de l’apprentissage, de la perception et du comportement, le CIRCA comptera trois autres axes de recherche: troubles de l’apprentissage, de la perception et du comportement; interventions, outils diagnostiques et thérapeutiques; et neurosciences computationnelles et neuro-informatique. Le directeur du nouveau centre assure que ces balises ne sont pas des barrières, car les chercheurs seront appelés à travailler en concertation, notamment avec des collègues des sciences des données et en intelligence artificielle.

En plus du professeur Casanova, l’équipe de direction est composée d’Isabelle Archambault (École de psychoéducation), titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les écoles, le bien-être des enfants et la réussite scolaire et cotitulaire de la Chaire McConnell-Université de Montréal en mobilisation des connaissances; d’Arlette Kolta (Faculté de médecine dentaire), qui a une expertise reconnue à l’échelle internationale relativement à la douleur et au contrôle moteur; de Richard Robitaille (Département de neurosciences), qui a dirigé le Groupe de recherche sur le système nerveux central de l’UdeM de 2016 à 2019; et de Karim Jerbi (Département de psychologie), titulaire de la Chaire de recherche du Canada en neuroscience des systèmes et neuro-imagerie cognitive et codirecteur du consortium canadien sur la magnétoencéphalographie. Par le biais du Comité des affaires étudiantes du CIRCA, les étudiants et étudiantes sont appelés à jouer un rôle majeur dans l’évolution du Centre.