Opération «cours d’été» pour les librairies de l’Université de Montréal

En 5 secondes

Les librairies de l’UdeM sont à pied d’œuvre afin de s’assurer que professeurs et étudiants peuvent obtenir le matériel de cours nécessaire au trimestre d’été.

À la veille d’un nouveau trimestre, les librairies de l’Université de Montréal sont habituellement grouillantes de membres de ses communautés enseignante et étudiante venus effectuer une commande ou se procurer du matériel de cours. Fermées au public en raison de la pandémie de COVID-19, les librairies ont cependant obtenu le feu vert pour offrir leurs services en vue du trimestre d’été, qui débutera le 18 mai.

«Les professeurs étaient impatients de savoir si nous serions de la partie pour la session d’été, mentionne le directeur des Services auxiliaires, Daniel Houde. Certains envisageaient des solutions pour permettre à leurs étudiants d’effectuer les lectures requises. En ayant l’aval pour relancer les opérations, je crois que nous répondons à un réel besoin au sein de la communauté universitaire.»

Ainsi, du 4 au 21 mai, les étudiants et étudiantes pourront magasiner leur matériel pédagogique sur le site Web des librairies, effectuer une commande en ligne et la faire livrer à leur domicile ‒ le tout sans frais pour tout achat supérieur à 75 $.

Une reprise pas tout à fait comme avant

En date du 1er mai, ce fut donc un retour sur les campus de l’UdeM pour environ une trentaine de membres du personnel des Services auxiliaires, soit près de la moitié des effectifs. Même si les échanges avec le corps enseignant et la population étudiante se font aisément en ligne, la prestation de services implique néanmoins la présence d’employés, explique M. Houde. «Il faut recevoir les marchandises, effectuer le transport entre nos quatre magasins, imprimer les recueils de notes de cours, emballer et expédier les commandes. Nous avons toutefois aménagé des rotations dans les horaires de travail afin de respecter les consignes de la santé publique et de nous assurer que le personnel peut effectuer son travail en toute sécurité.»

Le directeur des Services auxiliaires est d’avis que la crise sanitaire que nous vivons aura des répercussions sur les habitudes d’achat auprès des librairies. «On offrait déjà la possibilité de commander en ligne et ça représentait une certaine part de nos activités. Néanmoins, l’habitude était très forte chez nos étudiants et étudiantes de passer en magasin récupérer leurs livres et notes de cours, remarque-t-il. La situation actuelle va sans aucun doute engendrer de nouvelles habitudes et une augmentation significative du pourcentage de nos ventes en ligne.»

Les librairies de l’UdeM: un achat local!

Avec cette hausse anticipée des ventes en ligne, les librairies en profitent pour mettre de l’avant leurs services, étant inscrites au programme Le Panier Bleu du gouvernement du Québec. «Nous souhaitons que nos étudiants, nos professeurs et nos employés, et même le grand public, reconnaissent que nous faisons partie de ces entrepreneurs locaux que le gouvernement nous demande d’encourager. Les profits que nous faisons reviennent à l’UdeM. Nous avons donc tout à gagner, en tant que communauté, à favoriser nos librairies.»

Le saviez-vous?

Les librairies de l’Université de Montréal ne sont pas accessibles qu’aux seuls étudiants et étudiantes: tous peuvent y faire des achats en ligne. Le catalogue comprend d’ailleurs quelque 1500 titres dans la catégorie Romans.